Notre patrimoine

Modifié le 15/12/2021

Les Bastides. Une idée neuve !

Une « bastida » désigne dans le sud-ouest, au XIIIe siècle, une ville créée ex-nihilo et un nouveau peuplement. Un urbanisme planifié, régulier et rationnel, affranchi de toute occupation antérieure et conçu pour faciliter l’exploitation de la terre et pour stimuler les échanges. Conséquence d’une démographie galopante, amplifiée par le déplacement des populations consécutif aux croisades et pèlerinages, ce phénomène marque pour les rois de France et d’Angleterre, le moyen d’affirmer leur emprise aux frontières de leurs territoires.
Les bastides ont profondément changé les conditions de vie des paysans en leur offrant la paix, la sécurité, la liberté et un environnement adapté à leurs besoins.

Les Bastides c’est aussi l’identité de la communauté de communes!

La récurrence du motif de la Bastide sur notre territoire a orienté le choix du nom « Bastides Dordogne Périgord » pour désigner notre communauté de communes. Son modèle géométrique avec ses deux axes majeurs et des îlots réguliers a guidé la définition de notre nouvelle identité visuelle. Le magazine Bastides & Vous s’inscrit également dans cette tradition afin de faciliter la circulation des échanges et des idées dans des espaces variés.

Repères

1267

Fondation de la bastide de Lalinde

1272

Fondation de la bastide de Beaumont

1282

Fondation de la bastide de Molières

1284

Fondation de la bastide de Monpazier

1337

Début de la guerre de Cent ans.

 

Lalinde La bastide frontière

Première bastide anglaise du Périgord, Lalinde est aussi la seule a être située sur la rive droite de la Dordogne. Elle contrôle la partie nord du territoire et la rivière. Cette situation nécessitait une fortification autour de la ville neuve dont il reste quelques traces (près de l’ancien moulin, une partie du mur sud sur la rivière). Le plan géométrique du quadrillage des rues aboutissant à la place centrale sont les seuls vestiges qui attestent que Lalinde était une bastide.

@F.Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur

@F.Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur.

 

Beaumontois-en-Périgord – La « première bastide royale » anglaise

C’est au nom du roi d’Angleterre Edouard 1er que Lucas de Thaney, alors sénéchal de Guyenne, fonda en 1272 la bastide de Beaumont. Le plan presque rectangulaire mesure, dans l’enceinte, 338 mètres par 137 mètres. L’enceinte de la ville est construite en 1320. Aujourd’hui, l’entrée dans la ville se fait par la porte de Luzier (classée aux Monuments Historiques), seul témoin du rempart défensif, qui à l’origine était percé de 16 portes.

Le 16 juillet 2022 la Bastide de Beaumont fêtera ses 150 ans.

@F.Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur.

@F.Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur.

@F.Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur.

@F.Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur.

 

Molières – L’inachevée

Elle reprend le nom de l’ancienne paroisse qui existait déjà et dont l’église s’élevait près de l’actuel cimetière. Le plan à angle droit est respecté, une grand place est destinée aux foires et marchés. On y trouve un « couvert » qui protégeait les boutiques qui s’appelle ici « le porche ». La ville nouvelle de Molières n’a pas de fortification comme celles de Beaumont, Monpazier et Lalinde, elle est donc plus vulnérable. Vers 1315 le sénéchal du Périgord, Guillhem de Thoulouse, commence l’édification d’une forteresse qui ne sera jamais achevée.

Quelques rares maison remontent au XIIIe siècle (celles qui ont des arcades en arc brisé), huit îlots réguliers, rectangulaires ou carrés.

Monpazier = Quadrilatère de quatre cents mètres de long sur deux cent vingt mètre de large.

@F.Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur.

@F.Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur.

@F.Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur.

 

Monpazier – La bastide modèle

Jean de Grailly, sénéchal d’Édouard Ier, roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine, fonde Monpazier avec le seigneur de Biron, Pierre de Gontaud, qui offre les terres. Le maître d’oeuvre est Bertrand de Panissals, membre de la noblesse, loyal à la couronne d’Angleterre. Ce qui fait de Monpazier un modèle, ce n’est pas son originalité, c’est une conjonction de facteurs déterminants (emplacement propice, peuplement rapide) qui ont favorisé l’application rigoureuse du projet, alors même qu’ailleurs des aléas économiques ou un relief contraignant ont pu infléchir la planification.
La succession de modules rigoureusement répartis s’inscrit dans une réflexion globale sur la fonctionnalité et l’articulation entre espaces privés et espaces publics, afin de garantir la fluidité des mouvements de foules tout en facilitant les échanges.

@F. Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur

@F. Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur

@F. Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur

@F. Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur

@F. Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur

@F. Canar. Reproduction soumise à droit d’auteur

 

Bastides Dordogne-Périgord - Communauté des Communes
Nos services
Accueil : 05 53 73 56 20
CIAS : 05 53 74 15 16
Jeunesse : 05 53 22 34 38
Urbanisme : 05 53 74 01 66
Assainissement : 05 53 73 56 20
Finances : 05 53 63 65 20
Marchés Publics : 05 53 63 65 28
Office de Tourisme : 05 53 22 68 59

Communauté de Communes des Bastides Dordogne-Périgord
12 Av. Jean Moulin, 24150 Lalinde - Tél.: 05 53 73 56 20
Mail : ccbdp@ccbdp.fr
Web : www.ccbdp.fr

+ 33 (0)5 53 73 56 20

Recevez l’actualité de votre territoire S'inscrire
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Instagram Twitter
Une question ? Contactez-nous sur
@ccbdp
Accès privés Les élus CIAS CT CHSCT Le bureau
© 2022 CCBDP - Tous droits réservés
Veuillez remplir tous les champs obligatoires.
L'email est invalide.